Santé

Faites du tri dans vos plastiques !

Aujourd’hui, le plastique est en accusation : baisse de la fertilité, malformations génitales, puberté précoce, cancers, obésité, troubles du comportement et même retards de développement chez l’enfant.

En France, l’utilisation de Bisphénol A dans la fabrication des biberons est interdite depuis juin 2010. Mais si ce composant est dangereux pour la santé, pourquoi ne pas étendre l’interdiction à tous les emballages alimentaires ?

Des études américaines et canadiennes ont détecté du plastique dans les urines d’environ 90% de la population ! Aucune étude de ce type n’a encore été menée en France.

Les équipes de «Pièces à conviction» se sont soumises à un test en laboratoire. Les résultats seront révélés lors de l’émission.

Au sommaire :

*Le plastique : menace sur la santé*
*La face cachée du recyclage*
*La planète malade du plastique*

Diffusé en décembre 2010

 

C’est à la découverte de ce reportage que Clara BUTLER a décidé d’ouvrir la boîte de Pandore et de se plonger dans les différentes « causes » des « épidémies » dont nous souffrons/souffrirons tous (obésité, infertilité, fausse-couches, cancers, etc).

En Janvier 2011, j’ai décidé d’écrire un article complet sur les plastiques toxiques  et de créer ce blog http://pourneplusmarchersurlatete.eklablog.com, afin d’informer ma famille, mes amis (et tous ceux que ça intéresse), de mes trouvailles, et de relayer les messages des lanceurs d’alerte.

Je vais donc, ici, vous partager un très large extrait de cet article :

« Des substances chimiques toxiques sont ajoutées aux plastiques pendant leur fabrication pour leur donner des propriétés qu’ils n’ont pas (couleur, élasticité, transparence, etc).

Ces substances migrent dans les aliments ou cosmétiques qu’ils contiennent, puis dans notre corps et sont nocives pour nous (surtout pour le fœtus, le nourrisson et le jeune enfant).

Même à très faible dose, elles s’avèrent être des substances cancérigènes et/ou toxiques pour la reproduction, des perturbateurs endocriniens, etc.
Combinées, elles se potentialisent et donnent le fameux Effet cocktail.

Infographie les perturbateurs endocriniens dans ta cuisine

Sous les emballages en plastique se trouve un code (1 à 7) dans un triangle fléché :

LES PLASTIQUES A EVITER SONT : 1 (PET), 3 (PVC), 6 (PS) et 7 (PC)

LES PLASTIQUES A PRIORI SANS RISQUE SONT : 2 (PEHD), 4 (PELD) et 5 (PP)

Explications, solutions alternatives et références

code plastique

Evitez donc d’acheter, de réchauffer ou de stocker de la nourriture (ou des cosmétiques) dans des emballages en plastiques codifiés 1, 3, 6 ou 7 (PC).

La migration est en effet augmentée lorsqu’il s’agit d’un liquide, et par la durée de stockage, la température, la présence d’un corps gras, et le passage au micro-ondes.

Evitez les boîtes de conserve ou les canettes ayant un revêtement en plastique à l’intérieur (c’est une résine époxy à base de Bisphénol-A). Les barquettes de viande par exemple sont à priori du PS (N°6) en-dessous et du film PVC étirable rempli de phtalates (N°3) au-dessus …

Le problème ne concerne pas que les emballages mais aussi beaucoup d’ustensiles de cuisine (bouilloires et cuit-vapeur électriques, poêles et moules avec revêtement antiadhésif en PTFE).

Information de l’INRA : les biberons garantis sans BPA qui ressemblent trop aux anciens biberons (transparents, rigides) risquent de contenir du Bisphénol S (¹), dont on ne connaît pas encore la toxicité  => Privilégiez donc les biberons en verre ou en plastique sécuritaire (N°2, N°4 ou N°5).

A propos du Bisphénol-A (²), deux gds supermarchés viennent de décider de retirer le papier à impression thermique utilisé pour leurs tickets de caisse. Ce papier contient du Bisphénol A (comme révélateur), qui passe dans les doigts des caissiers et des acheteurs (cf. Publication de l’INRA de Toulouse).

L’INRA de Toulouse met également en garde contre la pâte à modeler qui contient 50% de phtalates, qui passent directement dans la peau des enfants (=> beaucoup + qu’avec n’importe quel plastique).

BON A SAVOIR :

– Certaines bouteilles de lait sont codifiées PEHD et N°7 (catégorie « Autres plastiques ») car il s’agit d’un système à 3 couches superposées (PEHD + Carbone + PEHD).
Ce n’est pas du Polycarbonate, donc pas de Bisphénol-A.

– Une brique = 3 couches (Carton + Aluminium + PELD N°4 à l’intérieur), donc à priori sans risque.

=> Dans ces systèmes multicouches, à priori pas de risque pour nous, mais un recyclage + « compliqué »


Evitez le contact avec des substances toxiques, en évitant les plastiques qui les contiennent :

=> Privilégiez au maximum les emballages(4) en verre (bouteilles d’huile, grands pots de yaourt), les emballages en carton, et le vrac (que vous mettrez dans des sachets en papier bien sûr ;-). 

Si vous n’avez pas le choix, privilégiez les bouteilles de lait en PEHD (2) et pots de yaourt en PP (5).

Des solutions de remplacement existent pour la cuisine et la conservation des aliments :

=> Plats en INOX 18/10, FER, FONTE, VERRE (ou verre borosilicate), vraie CERAMIQUE (³)

=> Couscoussier avec paniers vapeur en inox ou en bambou, bouilloire en inox, …

=> Assiette posée sur un bol ou un saladier, ou retournée sur un plat, …

Attention : Si vous décidez de remplacez vos poêles anti-adhérentes par des poêles à revêtement céramique, sachez que leur usure est assez rapide (moins d’un an …) et qu’elles nécessitent de toute façon une résine de synthèse pour l’accroche sur la partie métallique (et possible utilisation de nanotechnologies). »

Lire son article en intégralité http://pourneplusmarchersurlatete.eklablog.com. Vous y retrouverez des liens et sources à regarder / écouter / lire.

Dans un idéal, il serait opportun de ne plus acheter quelconque contenant ou autre emballage à base de  plastique. Il s’agirait à la fois de simplifier ce casse-tête lors de nos achats et surtout de limiter la fabrication de ces matières premières nocives, et par conséquent, la tonne de déchets déjà amassés dont on ne sait quoi en faire, à cause de nos limites en matière de recyclage.

Témoignage d’une vie sans plastique et sans Bisphénol A

 

 

Mises à jour

(¹) Dans un article de www.topsante.com du 16 janvier 2015, le bisphénol S serait aussi toxique que le bisphénol A

(²) En janvier 2015, la France a interdit un perturbateur endocrinien, le bisphénol A (BPA), dans les contenants alimentaires mais le même mois, l’Europe change d’avis : « En janvier 2015, l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments – Engagés dans la sécurité des aliments en Europe) a publié sa réévaluation complète de l’exposition au BPA et de sa toxicité. Les experts de l’EFSA ont conclu que le BPA ne posait pas de risque pour la santé des consommateurs de tous les groupes d’âge (y compris les enfants à naître, les nourrissons et les adolescents) aux niveaux actuels d’exposition ».

(³) Poêles et casseroles : comment cuisiner sans danger ?

(4) Emballages : le grand déballage – documentaire France 5

Résumé : Chaque année, Les Français jettent cinq millions de tonnes d’emballages chaque année. Dans les rayons des supermarchés, l’emballage est une arme de séduction. Les marques investissent massivement dans leur look, car il donne une identité au produit et fait acheter. Mais les conséquences sur l’environnement sont désastreuses. Le plastique et le carton contiennent des produits toxiques. Les molécules nocives contenues dans les emballages se diffusent aussi dans l’alimentation qu’ils sont censés protéger. Certains consommateurs choisissent d’acheter en vrac. Des supermarchés «100% vrac» ouvrent en France. Cette manière alternative de consommer est-elle viable ? Existe-t-il d’autres solutions pour échapper à la frénésie des emballages ?… Voir la vidéo

Poursuivre la lecture avec :

Le plastique toxique est partout et empoisonne nos enfants

Le bioplastique, c’est fantastique

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s