Entretien écolo

Produit vaisselle naturel et bio fait maison ou pas !

Déjà abordé avec le gel douche, le shampooing et le dentifrice, reste encore le déodorant et j’en aurai fini d’empoisonner mon corps avec les substances à risques et les tension-actifs de la pétrochimie. Oui, vous savez, ces agents de surface issus de matières premières fossiles difficilement biodégradables et qui posent des problèmes de toxicité dans l’environnement.

Alors que je pensais les avoir chassés de chez moi, ils sont encore là, dans la cuisine !

l-arbre-vert-liquide-vaisselle-peaux-sensibles-sans-parfum

J’utilise l’arbre vert depuis plusieurs années maintenant.

Avec ce que j’ai appris du greenwashing ou comment détecter le faux du vrai, je ne me laisse plus avoir par les sans phosphates, sans phtalates, sans allergènes, emballage recyclable , etc, etc…

J’ai donc commencé à regarder de plus près la composition.  Il était temps d’arrêter le massacre.

Sur l’étiquette de la bouteille en plastique PET1, on peut y lire :

  • Plus de 5%, mais moins de 15% : agents de surface anionique
  • Moins de 5% : agents de surface non ioniques.

Anionique, non ionique, ça me parle pas vraiment. Alors je vais à la source, sur le site internet de la marque et trouve des infos plus détaillées :

AQUA
SODIUM LAURETH SULFATE 😦
SODIUM BENZOATE
CITRIC ACID
SODIUM CHLORIDE
LAURYL GLUCOSIDE
SODIUM LAURYL SULFATE 😦
UREA
COCO-GLUCOSIDE
GLYCERYL OLEATE

 

Ces 2 tensio-actifs, laureth et lauryl de leur doux nom,  que j’ai traqué de ma salle de bain, sont encore là, dans ma cuisine.

Ce sont eux les agents anioniques qui aident au dégraissage. Ils sont des détergents avec un pouvoir moussant élevé, ils sont également faciles à rincer.

Quant aux agents de surface non ioniques, ils ont un faible pouvoir moussant et sont peu irritants. Souvent utilisés comme émulsifiants ou épaississants. Ce sont les alcools éthoxylés (AEO), les alcanolamides (DEA et CDA) et alkylphénols éthoxylés (APEO). Ils neutralisent l’effet irritant des agents de surface anioniques. Par contre, on le soupçonne d’interférer avec le système hormonal (disrupteurs endocriniens).

Pour les autres, j’ai utilisé la recherche INCI (composant) sur laveritesurlescosmetiques.com. RAS.

Commence alors ma quête à la recherche d’un produit vaisselle naturel et bio.

J’ai lorgné vers d’autres marques vendues en magasin bio et ben c’est pas folichon tout ça, tout ça… A quelque chose près, les compositions s’égalent selon les mêmes normes.

Jusqu’à maintenant, les produits biologiques et naturels comme pour la salle de bain, je les achète touts faits. Avec le produit vaisselle, vais-je en venir à le faire moi-même ? (Do it Yourself – DIY).

Quel recette choisir pour un produit vaisselle naturel et bio fait maison ?

La première recette trouvée :

  • du vrai savon de Marseille / Alep
  • de l’eau
  • du bicarbonate de soude
  • du vinaigre blanc
  • des cristaux de soude
  • des huiles essentielles

A la maison, pas moyen d’utiliser le savon de Marseille ou d’Alep, parmi nous, il y a une suspicion d’allergie qui provoque crise d’éternuements à ne pas en finir.

Le bicarbonate de soude, aucune toxicité ni pour l’organisme, ni pour l’environnement, à long terme peut être irritant. Pour ce qui de son utilisation pour tissus & linges et déboucher les canalisations, je le recommande chaudement.

Les cristaux de soude sont réservés à l’usage ménager et le port de gants est conseillé pour leur manipulation. Cela supposerait faire la vaisselle avec des gants en plastique. Niet, pas de plastique.

Pour ce qui est des huiles essentielles, je n’en ai pas eu recours encore et au prix où cela est vendu, je ne suis pas encore prête à passer le cap. Peut-être en aurai-je une réelle utilisation prochainement ou pas. J’avance petit à petit…

Bref, cette recette ne m’a pas convaincu. Je lance une nouvelle recherche…

La deuxième fait mention de savoir noir. Tiens, il m’en reste. Il est entré dans ma vie, le jour où une invasion de pucerons ont commencé à dévorer toutes les jeunes pousses des arbrisseaux que je venais de planter quelques jours auparavant. Mais ça, c’est un autre sujet.

Le savon noir

savon-noir-liquide-1-l

Ecolo, très efficace et polyvalent, il nettoie tout du sol au plafond. Toutefois, il ne faut pas s’attendre à tout plein mousse.

Mode d’emploi : un peu de savon noir sur une éponge. Laver, puis rincer à l’eau chaude.

Le petit plus : si comme nous, vous avez opter pour une batterie de cuisine en inox, exit le Téflon,  il permet de les conserver toujours brillantes, comme neuves.

Côté éponges

éponge microfibre J’utilise des carrés de microfibres. Cela doit bien faire 5 ans qu’elles passent et repassent en machine.

Et, même après trempage, si les aliments restent collés au fond du plat ou de l’assiette, ça m’arrive d’utiliser une gratounette verte.

Il doit y avoir mieux, j’y viendrai prochainement…

Edit 20/07/2015
Pour remplacer la gratounette, j’ai découvert les tawashi. L’avis d’Ozetips m’a suffit pour m’en dissuader.

tawashi
Source : fabriquéenutopie.fr

 

Sources :
Les principaux composants des produits d'entretien : www.mavieco.fr

Publicités

2 thoughts on “Produit vaisselle naturel et bio fait maison ou pas !”

    1. Oui, des gants en latex feraient l’affaire. Pour ce qui est de ce modèle là, oui, il pourrait convenir. Comme le savon noir me convient bien pour le moment, je n’en pas encore d’utilité. Un jour, si cela semble nécessaire d’en avoir, je débuterai mes recherches par ce modèle. Merci pour ce partage.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s